Quels ingrédients sont nécessaires pour faire un boudin antillais ?

L’art culinaire, loin d’être aussi simple qu’on peut le penser, est une passion pour plusieurs chefs. Il permet de voyager à travers d’autres cultures et explorer la richesse de leurs gastronomies.

Êtes-vous intéressé par la cuisine des Antilles, plus précisément la préparation du boudin antillais ? Voici les ingrédients nécessaires pour la réalisation de ce plat.

Les épices nécessaires pour réaliser du boudin antillais

Pour concocter un plat de boudin antillais, il faut commencer par s’approprier les épices nécessaires à la préparation. Vous devez mettre de côté des oignons-pays, du sel et du piment.

Aucune quantité standard n’est prévue, il faut donc considérer le nombre de personnes qui sont invitées pour savourer le repas. Toutefois, en ce qui concerne les oignons-pays, il est possible de les remplacer par des oignons jaunes.

Ce sont des modèles en formes de petits poireaux. Vous avez également besoin de poivre pour réussir votre cuisine. Il est facile de retrouver toutes les épices évoquées ci-dessus dans le commerce général.

J’ai acheté les miennes chez un épicier antillais en région parisienne.

Les autres ingrédients indispensables pour réussir son boudin antillais

Il faut acheter, d’un autre côté, un ingrédient indispensable : c’est le sang de porc. Je vous recommande d’en prévoir une quantité suffisante. Pour une préparation destinée à 15 personnes au moins, vous devez disposer d’un litre de sang de porc.

Après, il faut également avoir des branches de thym et des branches de persil. Toujours dans le cadre d’une préparation destinée à 15 personnes, vous devez envisager 15 branches de persils et 5 branches de thym.

Il faut ensuite prévoir des limes ou gros citrons. Des feuilles de bois d’Inde ainsi que du café ras de bois d’Inde en poudre sont également requises pour faire du boudin antillais. Bien que le bois d’Inde soit semblable au laurier, vous devez éviter de substituer ces deux ingrédients.

En effet, c’est le bois d’Inde qui est le plus utilisé dans la cuisine des Antilles.

La liste des ingrédients continue avec des boyaux, du pain, de la ficelle, du lait, de l’huile et de l’eau. Vous devez prendre en compte le nombre de personnes appelées à déguster votre plat pour quantifier ces différents éléments contribuant à la préparation.

Des ficelles sont également indispensables pour attacher les extrémités de sachets de boyaux pendant la préparation.

Pour finir, il faut prévoir du saindoux. Ce dernier doit être ajusté selon la quantité de graisse qui se trouve dans les morceaux gras à utiliser.

Articles similaires

Articles similaires